Mois : mars 2019

COLLOQUE: L’UTOPIE EN EXIL 1939-2019

1939-2019, l’utopie en exil
COLLOQUE

Le parcours des antifascistes espagnols, la lutte antifranquiste et la continuité de l’utopie dans l’Espagne contemporaine :
L’association 24 août 1944 et la mairie de Paris, vous invitent à assister à ce colloque pour savoir d’où viennent ces Espagnols épris de liberté et ce qu’ils ont semé tout au long de 80 ans d’exil…

L’utopie, présente dans chaque acte de leur histoire, se décline à tous les temps et même au futur…

Intervenants

Aimé Marcellan, membre fondateur du centre de Recherche et Documentation d’Histoire Contemporaine (REDHIC).

Thème de l’intervention : De la république à la révolution, de la révolution à l’exil… L’utopie concrétisée…

Geneviève Dreyfus-Armand, Historienne spécialiste de l’exil républicain espagnol.

Thème de l’intervention : L’utopie en exil; Des camps en France à la reconstruction des institutions républicaines en exil, à travers la presse espagnole publiée en France.

Tomás Ibañez, Professeur de Psychologie Sociale à l’université Autonome de Barcelone.

Thème de l’intervention : Que reste-t-il de l’Utopie ? : Témoignage sur la lutte antifranquiste dans les années 60-70. Et de la mort de Franco à l’Espagne contemporaine.

Conférence/débat
le 10 avril de 18h à 20h30
Auditorium de l’Hôtel de Ville
5 rue de Lobau 75004 Paris
Métro Hôtel de Ville

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Une inscription préalable est nécessaire.
Ne manquez pas ce rendez-vous !

10_avril_19_affiche_.jpg

Projection: ORTIZ, Général sans dieu ni maitre

ORTIZ, Général sans dieu ni maitre

Il raconte son périple jusqu’à son dernier baroud avant l’exil au Vénézuela : un spectaculaire attentat… manqué, contre Franco.

Tourné trois mois avant sa mort, enrichi de documents d’époque et d’images d’archives, ce film permet à Ortiz de retracer son périple.

Il fut guérillero à Barcelone, membre de Los Solidarios puis de Nosotros, chef de colonne en Aragon pendant la guerre civile,
En Exil, il devient soldat engagé en Afrique et en France pour poursuivre son combat contre le fascisme.

Ortiz ne cache rien des contradictions engendrées par l’expérience révolutionnaire.

Le jeudi 4 avril 2019 à 19h suivi d’un débat en présence des réalisateurs.
Centre Paris’Anim ; Place des Fêtes
2/4 rue des Lilas
75019 Paris
Entrée gratuite

Ortiz Général sans Dieu ni maitre
Ortiz Général sans Dieu ni maitre

RELANCE POUR LA FRESQUE DU 24 AOÛT 1944

À toutes celles et ceux qui ont déjà versé leur obole pour ce projet original et à toutes celles et ceux qui ont oublié ou qui n’ont pas encore eu le temps… Nous voulons vous apporter une excellente nouvelle :

Nous avons obtenu l’autorisation de Paris’Habitat, bailleur social de l’immeuble situé 20 rue Esquirol dans le 13e arrondissement de réaliser notre fresque sur un de ses murs, celui qui arbore déjà un des 11 macarons signalant le passage de la Nueve le 24 août 1944. Les travaux commenceront le 2 mai jusqu’au 2 août (ou avant si le temps, nous est vraiment favorable). Un film sera réalisé sur la conception et l’exécution de de cette fresque ? Nous tâcherons de le passer en avant-première pour les souscripteurs et les habitants du quartier. Cette peinture attisera la curiosité et l’envie d’en savoir plus des personnes qui la croiserons. Il est important qu’elle soit réalisée pour la mémoire de ces hommes qui n’aimaient rien tant que la Liberté, et pour que le mot Résister soit un mot d’avenir et une promesse de liberté… Cette peinture rappellera qu’un jour, des hommes venus d’ailleurs, ont participé à libérer Paris. Cette fresque, sous forme de BD, se déclinera en 3 bandeaux représentant chacun ces 3 importantes journées qui marquèrent la libération : les 24, 25 & 26 août 1944. Elle a été quelque peu modifiée pour être plus compréhensible par tous. Il est urgent que nous puissions réunir la somme qui nous permettra de réaliser cette fresque, il serait inconcevable que nous n’aboutissions pas faute de moyens. C’est pour cela que nous relançons notre appel auprès de vous, et faisons appel à votre générosité. Vous pouvez nous aider en envoyant votre participation : • Par chèque à l’ordre de 24-août-1944, en indiquant au dos du chèque : Fresque o À : Association 24 août 1944, 22 rue Mélingue, 75019 Paris • Ou par virement sur le compte du 24-août-1944: o IBAN FR76 3000 3035 0100 0501 6056 248 ; Identifiant international : SOGEFRPP

Le mur, 20 rue Esquirol 75013 Paris
Le mur, 20 rue Esquirol 75013 Paris
Fresque définitive
Fresque définitive

Documents joints

 

BALADA TRISTE d’Alex de la Iglesia

L’association 24 août 1944, présente

Balada triste d’Alex de la Iglesia, (2010) 1h47mn
Un cri d’amour à l’Espagne et une levée de rideau sur 40 années de mémoire occultée par le franquisme.

Un film bouleversant :
« Qui se cache derrière les yeux écarquillés des clowns, leur masque figé en une grimace joyeuse ? Auguste preneur de baffes ou clown blanc donneur de leçons, ils mettent mal à l’aise, avec leurs sketchs qui regorgent de petites humiliations…
Alex de la Iglesia, un des piliers du nouveau cinéma de genre espagnol, enfonce le clou avec l’odyssée baroque de Javier. Très tôt, ce fils et petit-fils de clowns, dont l’enfance a été volée par la guerre d’Espagne, a compris qu’il ne fera pas rire volontairement, qu’il sera toujours le dindon de la farce. »

Ce film a reçu le prix de la meilleure réalisation et du meilleur scénario au Festival de Venise 2010.
Le jeudi 14 mars 2019 à 19h suivi d’un débat avec Christiane Passevant animatrice de radio Libertaire spécialiste de l’œuvre d’Alex de la Iglesia.

À 19h Centre Paris’Anim ; Place des Fêtes
2/4 rue des Lilas
75019 Paris
Entrée gratuite

Scène
Scène
Affiche Balada Triste
Affiche Balada Triste

©Association 24 août 1944 - 2023