Mois : septembre 2020

JOSEP un film d’Aurel 2020, 74′

À travers son film dessiné, Aurel nous conduit à la découverte de Josep Bartoli (1910-1995).

Plutôt dessinateur caricaturiste Bartoli comme son compagnon Shum est déjà très connu en juillet 1936. Il est un des fondateurs du SDP, actif au sein du comité révolutionnaire du syndicat, il le quitte pourtant rapidement pour partir sur le front d’Aragon. Il est proche du POUM et de la CNT. (…) Son travail est plus proche du dessin de presse et son trait (fin et délicat) s’adapte mal à l’affiche. En 1939, il passe la frontière avec l’ex Colonne Ascaso (28ème Division).

Comme beaucoup, il fait la tournée des camps Barcarès, Bram, etc. Il finit par s’échapper et rejoindre Paris. Avec l’occupation, la vie de clandestin continue : Chartres, Bordeaux, Marseille et enfin la Liberté, c’est-à-dire le Mexique, via la Tunisie. Dans ces camps, il continue à dessiner clandestinement sur un petit carnet qui le suivra partout. Quelques années plus tard, c’est à partir de ces croquis, qu’il conçoit un album entièrement consacré à l’univers concentrationnaire.

Au Mexique, il rencontre Frida Kalho et reprend contact avec des militants du POUM. De Mexico à la côte Ouest des USA, il n’y a qu’un pas qu’il franchit pour travailler à Hollywood, puis New-York. Toujours en lutte avec le franquisme, il collabore régulièrement avec Ruedo Iberico, « la » maison d’édition des exilés antifranquistes sur Paris. Il ne retournera en voyage en Catalogne qu’en 1977. (http://affiches-combattants-liberte.org/fr/25__bartoli-j)

Scénariste du film, Jean-Louis Milesi ;
Des voix d’acteurs remarquables : Sergi López, Bruno Solo, David Marsais, Gérard Hernandez, Thomas VDB, Valérie Lemercier, François Morel, Alain Cauchi, Sophia Aram et Sílvia Pérez Cruz qui a aussi composé la musique du film.

Mardi 29 septembre à 19h30

Suivi d’un débat avec les réalisateurs et Jean Estivill sur Le POUM

Cinéma 7 Parnassiens

98 Bd du Montparnasse
75014 Paris
Métro Vavin (ligne 4)

Entrée 6€ sur inscription préalable

au 06 51 72 86 18 ou 06 23 53 21 56
ou
24aout1944@gmail.com

Affiche Josep
Affiche Josep

Qui est Rodolfo Martín Villa ? Un message des Amis de la CNT ¿Quién es Rodolfo Martín Villa? Un mensaje de Los Amigos de la CNT

Déjà en Juin 2014, en quelques mots et une photo Los Amigos de CNT en Paris l’ont démasqué. Et ils nous font parvenir le message ci-dessous, qu’il nous paraît utile de diffuser, pour mémoire… ainsi que le tract qu’à l’époque ils avaient largement distribué pendant l’événement :

« Le 4 juin 2014, Rodolfo Martín Villa a été invité au Colegio de España de la Cité Universitaire à Paris. Il devait intervenir lors de la séance d’ouverture du 6ème colloque sur la Transition en Espagne : « À l’heure des critiques récurrentes sur la Transition, il est important de revenir au moment où tout a commencé avec la réforme politique menée par Adolfo Suarez. Nous allons étudier les concepts, les protagonistes, les antécédents et le contexte qui ont permis l’émergence de deux grands partis après la victoire du Centre », indiquait la convocation.
Le colloque était organisé en collaboration avec l’Université de Paris-Ouest Nanterre la Défense, l’Université de Cadix et l’Université de Nantes.

Comme il se doit, en tant qu’Amis de la CNT, nous avons « accueilli » Martín Villa avec le tract ci-joint.
S’il ne bronchait pas (il a beaucoup de culot), son entourage et le directeur du Colegio de España de l’époque, Juan Ojeda Sanz, étaient un peu nerveux. Bien sûr, le pamphlet a été distribué aux enseignants et aux étudiants, et quelques-uns se sont joints à notre protestation : quelques mots et une photo, pour ne pas oublier…

En junio de 2014, en pocas palabras y una foto Los Amigos de la CNT en París lo desenmascararon. Así que Los Amigos de CNT de París nos envían el siguiente mensaje, que creemos útil difundir, para que conste…:

«El 4 de junio de 2014, Rodolfo Martín Villa fue invitado al Colegio de España de la Ciudad universitaria de París. Le tocaba hablar en la sesión inaugural del 6° coloquio acerca de la Transición en España: «A la hora de críticas recurrentes sobre la Transición, es importante volver sobre el momento cuando todo comenzó con la reforma política llevada por Adolfo Suárez. Estudiaremos los conceptos, los protagonistas, los antecedentes y el contexto que permitió la emergencia de dos grandes partidos después de la victoria coyuntural del Centro», decía la convocatoria.
El coloquio se organizó «en colaboración con la Universidad Paris-Ouest Nanterre la Défense, la Universidad de Cádiz y la Universidad de Nantes.»

Entonces, como Amigos de CNT, “acogimos” a Martín Villa con el panfleto que va adjunto.
Si él no se inmutó (tiene mucha cara), su entorno y el entonces director del Colegio de España, Juan Ojeda Sanz, se pusieron algo nerviosos. Claro está, el panfleto se repartió entre profesores y estudiantes, sumándose unos cuantos a nuestra protesta: pocas palabras y una foto, para no olvidar…

Tract espagnol contre Martin Villa, juin 2014
Tract espagnol contre Martin Villa, juin 2014
Tract français contre Martin Villa, juin 2014
Tract français contre Martin Villa, juin 2014
©Association 24 août 1944 - 2023