ANGEL, à travers les yeux des enfants

Article du | 24 aout 1944 |
ANGEL, un documentaire de Stéphane Fernandez, à ne manquer sous aucun prétexte. Avec ses yeux d’enfant, privé de la douceur et de l’innocence de l’enfance, Angel prend le chemin de la vie. Un chemin escarpé et rude à ceux qui le gravissent. Mais il ira au bout de son idéal.

L’enfant assassiné (extraits) Amparo Poch y Gascón

La balle courrait
Et disait au vent :
— Où est-ce que je me plante
Pour faire le plus de mal ?
L’enfant jouait,
Rêvait à ses jeux. (…)
— Mais ! Que serait la guerre
Si elle était si loin ?

Angel a 86 ans.

Né à Barcelone, il voit sa mère mourir sous ses yeux en 1937. À 10 ans, part en exil sur les routes catalanes, seul responsable de sa sœur et de son frère âgés de 6 et 4 ans. Enfermée dans les camps de concentration français d’Argelès-sur-Mer, la fratrie retrouve finalement à Sarlat le père disparu. Plusieurs années plus tard, Angel revient en Espagne et se fait arrêter, torturer et condamner à mort…

Tout au long du film, Angel sera accompagné par son ami Dominique, lui-même fils d’exilés espagnols. Son père est mort des suites d’une blessure reçue durant la guerre d’Espagne.
’est à Dominique qu’Angel va confier son histoire, raconter ses souvenirs, montrer ses notes, ses photos, ses dessins…
Le réalisateur, Stéphane Fernandez, a su nous captiver en entrecoupant les scènes de récits de séquences graphiques animés, une vraie belle trouvaille.

Affiche Angel 15 juin 2017
Affiche Angel 15 juin 2017
Animations de l'Histoire
Animations de l’Histoire
Mots-clefs : ,
Partager cet article :
Haut de page
©Association 24 août 1944 - 2022